Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Monastère Sainte-Clotilde

Monastère Sainte-Clotilde

Actualité du monastère


L'arbre de la Croix

Publié par Monastère Sainte-Clotilde sur 15 Avril 2022, 07:45am

Catégories : #Vidéos, #Prières

L'arbre de la Croix

Seigneur Jésus-Christ notre Dieu,
qui a pleuré Lazare et versé sur lui les larmes de l’angoisse et de la compassion, reçois les larmes de mon amertume.
Par tes souffrances apaise mes souffrances.
Par tes plaies guéris mes plaies.
Par ton sang purifie mon sang.
Répands dans mon corps le parfum de ton corps vivifiant.
Car le fiel dont tu as été abreuvé [...]
change en douceur l’amertume de mon âme [...].

Que ton corps tendu sur l’arbre de la croix
déploie vers toi mon esprit que les démons écrasent [...]. Que tes mains saintes percées de clous [...]
m’arrachent au gouffre de la perdition
et me ramènent à toi, comme tu l’as promis.
Que ton visage qui reçut gifles et crachats
éclaire mon visage souillé par mes injustices.
Que ton âme que sur la croix tu as remise à ton Père
me conduise à toi dans ta grâce.

Je n’ai ni cœur brisé pour partir à ta recherche,
ni repentir, ni tendresse [...].
Je n’ai pas de larmes pour te prier.
Mon esprit est enténébré [...], mon cœur est froid [...],
je ne sais pas le réchauffer par des larmes d’amour pour toi. Mais toi, Seigneur Jésus-Christ mon Dieu,

donne-moi le repentir total,
le brisement du cœur,
pour que de toute mon âme je parte à ta recherche. Sans toi, je serais privé de toute réalité. [...]

Que le Père qui dans l’éternité t’a engendré dans son sein, renouvelle en moi ton image.
Je t’ai abandonné. Ne m’abandonne pas.
Je me suis éloigné de toi. Toi, sors à ma recherche.
Conduis-moi dans ton pâturage, parmi les brebis de ton troupeau. Avec elles nourris-moi de l’herbe fraîche de tes mystères

dont le cœur pur est la demeure,
ce cœur qui porte en lui la splendeur de tes révélations [...]. Puissions-nous être dignes d’une telle splendeur,
par ta grâce et ton amour de l’homme,
ô Jésus-Christ notre Sauveur,
dans les siècles des siècles.
Amen.

ISAAC LE SYRIEN - Traités ascétiques, 2traité (Ed. Spanos, pp. 10-11).

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents