Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Monastère Sainte-Clotilde

Monastère Sainte-Clotilde

Actualité du monastère


Paul, le converti

Publié par Monastère Sainte-Clotilde sur 22 Janvier 2021, 10:45am

Catégories : #Vidéos, #Textes

Paul, le converti

Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir la vidéo

Des yeux pour voir

Une des constantes de la pensée biblique est qu’il ne suffit pas d’avoir des yeux pour voir. Car il y a tant d’yeux qui ne voient pas. Des regards peuvent être éblouis et aveuglés par la violente lumière du monde, avec tout ce qui brille en lui, ses prestiges, argent, pouvoir, savoir. La conviction religieuse peut aussi aveugler. Tel est le cas de Saul, pharisien zélé. Mais Dieu voit en Saul autre chose que son aveuglement. Il voit en lui la qualité d’une âme d’exception, une générosité sans faille, un courage de vivre à toute épreuve. Dieu le choisit comme apôtre des nations. Encore faut-il le guérir de son aveuglement, lui ouvrir les yeux.

Pour ouvrir des yeux qui ne voient pas ce qui est à voir, ce qui vaut vraiment, pas d’autre solution qu’une thérapie de choc, de celle dont le Dieu créateur a le secret. Une épreuve, une grande épreuve. Violente révélation sur le chemin de Damas. Voilà Saul à terre et qui a perdu la vue. Il sait désormais qu’il ne voit pas. Il croyait voir et savoir ce qui est bien en persécutant le Christ et ses disciples, mais il commence à voir maintenant son aveuglement. Le temps d’en prendre conscience lui sera laissé par Dieu.

Et lorsque Ananie lui impose les mains, ce sont des écailles qui tombent de ses yeux. Saul l’aveugle est devenu Paul le voyant dans l’Esprit.

Que Saul soit cet "instrument choisi" par Dieu pour révéler Son Nom aux nations, ne fait pas de lui pour autant un jouet au service de la providence divine. Saul est un homme libre. Et qu’il ait pu endurer sa métamorphose en saint Paul le voyant, cela nous montre que le désir de voir la lumière du vrai Dieu toujours et déjà dominait en lui. Son zèle persécuteur était le signe désespéré de son combat pour voir. Une fois ses yeux ouverts, cœur libéré et plein d’action de grâce, Paul voit librement et il voit juste. Et dans sa vision si haute, si pure, la lumière du Christ peut se donner à voir à tout homme de désir aujourd’hui encore.

 

Frère Pascal Marin

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents