Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Monastère Sainte-Clotilde

Monastère Sainte-Clotilde

Actualité du monastère


Le silence et le calme

Publié par Monastère Sainte-Clotilde sur 13 Décembre 2018, 10:23am

Catégories : #Textes

photo de Karin Holfelder

photo de Karin Holfelder

En allemand, la notion de silence est associé à celle d'immobilité. Seul parvient au silence, au calme, celui qui résister à sa propre agitation. La langue allemande associe également, dans un seul et même vocable (stille, stillen), le calme et l'allaitement du nourrisson. En allaitant l'enfant qui crie sa faim, la mère le calme. De même, il me faut apaiser les cris intérieurs de mon âme. Quand je ne m'agite plus au-dehors, mon cœur manifeste sa faim; il crie parce qu'il est insatisfait. Il a besoin de nourriture, et je dois me consacrer à lui maternellement, pour qu'il s'apaise. Or, bien des gens ont peur d'écouter leur cœur qui crie sa faim ; ils préfèrent l'ignorer en se déplaçant sans cesse toujours en hâte. Mais leur cœur continue à crier, il ne se laisse pas ignorer, il a besoin d'attention, de nourriture. 

Toi qui me lis, accorde-toi pendant l'Avent, des moments de silence et de calme pour te mettre en quête de Dieu. Et quand, dans le silence, s'élèvera tout d'abord le bruit intérieur, alors supporte-le, simplement. Arrête-toi, reste immobile ; présente ton cœur qui crie à Dieu, afin qu'il en apaise la faim. Alors le silence te deviendra bienfaisant ; alors tu pourras y baigner ton âme. Tu supporteras d'être face à toi dans ta propre vérité. 

Anselm Grün, Petite méditation sur les fêtes de Noël

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents